Archive pour la Catégorie 'societe'

Cheveux crepus

Une minute de réflexion. Aujourd’hui, on dit naturel, le look naturel. Moi j’ai toujours été partisan du naturel. Mais  je suis  resté avec mes cheveux naturels assez longtemps et même aujourd’hui encore. Mais le look et la mode qu’il y a maintenant est  une mode Crépu pas naturel car pour faire crépus on utilise plein d’astuce qui est loin d’être naturel, il y a des postiche, des méchés, des tresses. Donc, bien contente vive le crépu

Ce que je veux souligner par ce poste c’est que maintenant on peut être fier d’avoir des cheveux crepus. Maintenant au lieu de vouloir être jolie comme une caucasienne d’origine avec des cheveux défrisée, plate et sans volume, on veut être jolie comme une africaine d’origine et authentique.

Je salue cette mode naturel qui nous apprends  a aimer nos cheveux crépus, raides et bouclées. On apprend que nos cheveux sont belles et que nos coiffures encore sont belles si on leur accorde de l’attention et oui, il semble que se coiffer crépu ou porter des cheveux crépus même rehausse notre beauté.

Dieu a bien fait les choses aux femmes noires il a donnée de beau cheveux crépus.Mai tou cela me rappelle quand même l’époque ou encore avec les petite tresses naturel, on nous disait « Ti machann maskreti ». Et oui “ l’huile de palma christi » mal vue et pourtant pleine de vertu et un bon hydratant pour certains type de cheveux. Ti Machann sa yo dwe te konnen plis pase nou. Pour denigrer les cheveux on entend aussi « cheve w grenn tankou pay de fe ». De quoi vous faire Haïr vos cheveux.

Il y a aussi une différence entre être mal coiffer et être coiffer avec Cheveux crépus que l’on ne faisait pas autrefois. Et aussi laisser-moi vous apprendre que l’ « entrelase » s’appelle, à mon grand étonnent, des tresses plaquer française.

Il y a encore des écoles de bonnes sœurs qui veulent que nos enfants portent un chignon ou 3 tresses seulement, qui refusent de nous laisser à nos origines: des tresses, des twists et des locks et des soins appropriés. Ces coiffures qui vont à nos cheveux sont refusées à nos petites filles.

Avant, ces religieuses ne pouvaient pas savoir car eux-mêmes n’était pas d’origine africaines et ne savaient pas qu’il faut des heures aux mamans pour nous faire les tresses et ça fait très mal aux enfants (yo di le sa li pe peyi la)  de se faire coiffer chaque matin sans hydratation (car les manmans ne connaissent pas les techniques d’hydratation ou méprisent certaine luil maskreti paske l santi fo). Il y a aussi que les petites tresses durent  plus longtemps et protégé nos cheveux  crépus. A ceux qui dissent «  gen ki salope kite tres la trop », je réponds que les petite tresses savent être bien entretenue aussi. Les seules petites filles qui ne trouvent pas de peine à se faire coiffer sans hydratation et chaque matin sont celles qui a hérité d’une chevelure plus caucasienne (soigneux, boucles et plate). Et l’autre difficulté avec celles aux cheveux boucles et très court seront indisciplinées sous vos trois tressées et chignons.

Les coiffures crépues et l’hygiène tout comme les locks et l’hygiène sont deux choses différentes alors cessez la campagne anti-haïtienne, anti-noire, anti cheveux crépus dans vos écoles. Apprenons  à nos enfants à aimer leur origine et leur chevelure.

Loin de moi de vous dire d’oublier vos pots de défrisage, de soude, de texturiser ou de boucles et tresses européennes. Portez-les si vous voulez ne vous faites imposer rien.

Acceptation de son Origine

Le déni de sa race amené à l’ extrême chez les dominicains: tellement que pour eux, être noire, être haïtien n’est pas concevable. Et oui, ça été rappelle plusieurs fois l’homme qui a mené la plus grande campagne anti-haïtienne avait pour grand-mère, une haïtienne. Qu’apprenons nous a nos enfants? À détester leur couleur, leur origine (n’est-ce pas une identification à l’agresseur?). Le colon nous disait que le noir était laid, nous continuons à l’accepter: Les dominicains l’ont accepté et font en sorte de blanchir leur race, «pauvre eux ».
Il y a ceux qui apprennent à leurs enfants aussi, à ne plus être eux-mêmes, à nier leur origine ce qui débouche sur des problèmes d’identité.

Acteur de notre vie

puzzle vie

Heureusement, qu’on n’est pas uniquement le fruit du milieu et de l’hérédité.

Il faut compter le poids de l’expérience subjective: rencontre, interprétation, signification. En définitif, notre libre arbitre.

On a déjà le plan général apporté par la biologie, le plan détaillé de notre milieu. Le texte en soi doit être écrit par nous seul.

Il arrive qu’on trouve la force en soi pour  changer même le plan détaillé.

Donc, nous pouvons être acteurs de nos vies. Nous pouvons agir quand la nature ou le milieu s’acharne contre nous. 

Ayons le courage de lutter pour changer les données injustes de cette Vie!

Texte de Louis Aragon « Je vais te dire un grand secret »

 

 

« Je
vais te dire un grand secret Toute parole

À ma lèvre est une pauvresse qui mendie

Une misère pour tes mains une chose qui noircit sous ton regard

Et c’est pourquoi je dis si souvent que je t’aime

Faute d’un cristal assez clair d’une phrase que tu mettrais à ton cou

Ne t’offense pas de mon parler vulgaire Il est

L’eau simple qui fait ce bruit désagréable dans le feu

Je vais te dire un grand secret Je ne sais pas

Parler du temps qui te ressemble

Je ne sais pas parler de toi je fais semblant

Comme ceux très longtemps sur le quai d’une gare

Qui agitent la main après que les trains sont partis

Et le poignet s’éteint du poids nouveau des larmes

Je vais te dire un grand secret J’ai peur de toi

Peur de ce qui t’accompagne au soir vers les fenêtres

Des gestes que tu fais des mots qu’on ne dit pas

J’ai peur du temps rapide et lent j’ai peur de toi

Je vais te dire un grand secret Fermes les portes

Il est plus facile de mourir que d’aimer

C’est pourquoi je me donne le mal de vivre

Mon amour »

 

Aragon,
extrait de Les yeux d’Elsa

Texte de Victor Hugo

Me notifier s'il faut retirer cette image ou ajouter le nom de l'auteur

Lorsque
ma main frémit si la tienne l’effleure

 

Lorsque ma main frémit si la tienne l’effleure,

Quand tu me vois pâlir, femme aux cheveux dorés,

Comme le premier jour, comme la première
heure,

Rien qu’en touchant ta robe et ses plis adorés
;

 

Quand tu vois que les mots me manquent pour te
dire

Tout ce dont tu remplis mon sein tumultueux ;

Lorsqu’en me regardant tu sens que ton sourire

M’enivre par degrés et fait briller mes yeux ;

 

Quand ma voix, sous le feu de ta douce
prunelle,

Tremble en ma bouche émue impuissante à
parler,

Comme un craintif oiseau tout à coup pris par l’aile

Qui frissonne éperdu sans pouvoir s’envoler ;

 

Ô bel être créé pour des sphères meilleures,

Dis, après tant de deuils, de désespoirs,
d’ennuis,

Et tant d’amers chagrins et tant de tristes
heures

Qui souvent font tes jours plus mornes que des
nuits ;

 

Oh ! dis, ne sens-tu pas se lever dans ton âme

L’amour vrai, l’amour pur, adorable lueur,

L’amour, flambeau de l’homme, étoile de la
femme,

Mystérieux soleil du monde intérieur !

 

Ne sens-tu pas, dis-moi, passer sur ta
paupière

Le souffle du matin, des ténèbres vainqueur ?

Ne vient-il pas des voix tout bas te dire :
espère !

N’entends-tu pas un chant dans l’ombre de ton
coeur

 

Oh ! recueille ce chant, âme blessée et fière
!

Cette aube qui se lève en toi, c’est le vrai
jour.

Ne crains plus rien ! Dieu fit tes yeux pour
la lumière,

Ton âme pour le ciel et ton coeur pour l’amour
!

 

Regarde rayonner sur ton destin moins sombre

Ce soleil de l’amour qui pour jamais te luit,

Qui, même après la mort, brille sorti de
l’ombre,

Texte de Victor Hugo dans Amour imagesca5y3pcb

cette image vient d'internet! me notifier s'il faut le retirer ou ajouter le nom de l'auteur

Qui n’a pas de couchant et n’aura pas de nuit
!

 

VICTOR
HUGO

12



Tribulations d'un bloggeur |
beautyworld |
David FOKA (ACMR) |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | linergeek
| give to eat by eating
| ecouteconseil